Les côtés négatifs de l’énergie solaire

L’énergie solaire est inépuisable et sûre. Elle fait partie de l’innovation de ces dernières décennies. L’État octroie même des aides et accorde des mesures de défiscalisation à ceux qui choisissent de passer à l’énergie solaire. Mais voilà, elle n’est pas si parfaite que cela. Ses côtés négatifs font que de nombreuses personnes hésitent encore.

Une énergie intermittente et pas toujours fiable

Oui, l’énergie solaire est une énergie verte parfaitement renouvelable… tant qu’il y a du soleil. C’est l’un des inconvénients énergie solaire les plus connus. En effet, le soleil est la source du fonctionnement des panneaux photovoltaïques. En hiver pourtant, il n’y a pas assez de soleil, tout comme pendant les périodes nuageuses. Dire qu’elle est totalement fiable est donc faux parce que sa performance n’est pas assurée. Cela dépend encore des conditions climatiques. 

Aussi, d’autres inconvénients solaire sont notés. La faible quantité d’énergie en est un alors que l’investissement est important. Il faut également un grand nombre de panneaux solaires pour couvrir tous les besoins en électricité d’un foyer. Cela se complique en hiver, lorsque l’ensoleillement est faible. Voilà même la raison pour laquelle elle est dite « intermittente ». Dans certaines zones du globe, par exemple, on ne peut s’y fier parce que les rayons solaires ne touchent le sol que quelques mois à l’année. Dans les zones arides où le soleil est omniprésent, l’énergie solaire est la source d’électricité la plus sûre de toutes.

Énergie solaire : une transition onéreuse

Les inconvénients solaire ne se limitent pas à la faible quantité d’énergie produite. Il faut noter le coût de l’investissement final. L’État offre des aides financières diverses justement parce que les panneaux photovoltaïques ne sont pas donnés à tout le monde. Vous devriez encore compter près d’une vingtaine de panneaux pour avoir suffisamment d’énergie pour votre maison. Les batteries doivent également être très puissantes. À cela s’ajoutent le prix de l’installation et celui des équipements. Imaginez combien il en faut pour un immeuble de plusieurs étages ou pour une grande entreprise…

Un autre côté négatif, c’est le temps d’adaptation. On dit qu’il faut 6 à 7 ans pour que les dépenses soient totalement couvertes. Entre-temps, il y a les différents entretiens obligatoires qui ne rentrent plus dans le devis initial. En plus, on sait que l’installation doit être mise à jour plusieurs fois étant donné que la production d’électricité diminue au fil des ans. Les dalles ou les ballons de stockage de la chaleur sont également très chers. Et même si vous ne choisissez pas des panneaux photovoltaïques de première qualité, l’investissement total peut atteindre des sommes inimaginables.

Un toit inesthétique et les champs magnétiques

Les inconvénients de l’énergie solaire ne se résument pas non plus à l’argent. Vous pouvez constater que l’esthétique est complètement absente dans ce type d’installation. En plus, recouvrez parfois tout le toit pour avoir suffisamment d’énergie. Résultat : il scintillera à longueur de journée, ce qui pose problème lorsqu’il y a du soleil. Pourtant, vous avez besoin du soleil pour obtenir de l’énergie. Votre belle résidence perdra ainsi de son charme, mais c’est peut-être un mal pour un bien.

La question du champ magnétique est également avancée parce que ces ondes sont nuisibles à l’homme. Même si la théorie n’a pas été prouvée, elle reste valable si l’installation couvre un très grand espace. Pour l’éviter, il suffirait d’intégrer un onduleur au système. Il capte les champs magnétiques pour limiter l’exposition de la maison ainsi que de ses occupants aux ondes nocives. Reste le son émis par l’onduleur, facilement perceptible (parce qu’il faut un onduleur très puissant). Il est source de désagrément, surtout la nuit.

Quelle puissance et quel rendement pour bien choisir son bois de chauffage ?
Tout savoir sur le gaz naturel : de son extraction à son acheminement